mardi 24 mars 2015

COPY ART Jean-François ROBIC





"Le twist de Salomé", performance de Jean-François ROBIC, à l'invitation de Geneviève CHARRAS et Robert BECKER au 1er Festival d'Art Vidéo-Dance, Espace Esplanade, Strasbourg, France, 21 avril 1990.

lundi 23 juin 2014





















Deuxième partie du colloque : les pratiques artistiques, formes de l'œuvre multipliée. "De la photocopie analogique à la photocopie numérique interactive" de James Durand. Sur l'écran "Ibirapuera Parc" de James Durand (artiste, ancien maître de conférences, 18è section, département Arts plastiques, Université Paris 8 Vincennes-St-Denis), concert pour 4 photocopieuses caches et partitions froissées de six minutes, opus 21. Instrumentistes : Nathalie Hamard-Wang, James Durand, Hilario Ribeiro Filho, Silvio Fernando P. Rebelo. Réalisation de la video : José Antonio Hergeta. Ce concert a été joué avec quatre photocopieuses Rank Xerox n° 1035, le 28 octobre 1993 à 19 heures au théâtre SESC/POMPEIA, lors du 3è Studio International des Technologies de l'Image de Sao-Paulo, organisé par Luiz Guimarães Monforte et avec la collaboration de : UNESP, SENAC, SESC/POMPEIA, Rank Xerox Brésil. Générique de Franziska Megert. Durée 12 minutes environ, couleur. Photographie : Nathalie Hamard-Wang, 30 mai 2013. UPJV, Amiens, Somme Picardie, France.



















Deuxième partie du colloque : les pratiques artistiques, formes de l'œuvre multipliée. "De la photocopie analogique à la photocopie numérique interactive" de James Durand. Sur l'écran : "La main du tenor" (détail) de James Durand, une œuvre photocopique numérique interactive réalisée en 1996 au département Arts plastiques de l'Université Paris 8 Vincennes-St-Denis. Document de Jean-François Robic. Photographie : Nathalie Hamard-Wang, 30 mai 2013. UPJV, Amiens, Somme, Picardie, France. Sur la photographie Jean-François Robic à gauche et James Durand à droite.



















Deuxième partie du colloque : les pratiques artistiques, formes de l'œuvre multipliée. "De la photocopie analogique à la photocopie numérique interactive" de James Durand. Sur l'écran : Une œuvre de l'artiste allemand Franz John. Image extraite d'une video de sa performance à Berlin.  Document de Jean-François Robic. Photographie : Nathalie Hamard-Wang, 30 mai 2013. UPJV, Amiens, Somme, Picardie, France.



















Deuxième partie du colloque : les pratiques artistiques, formes de l'œuvre multipliée. "De la photocopie analogique à la photocopie numérique interactive" de James Durand. Sur l'écran : Autoportrait de James Durand et image d'une carte postale "Lettres d'amour" de James Durand, document de Jean-François Robic. Photographie : Nathalie Hamard-Wang, 30 mai 2013. UPJV, Amiens, Somme, Picardie, France.



















Deuxième partie du colloque : les pratiques artistiques, formes de l'œuvre multipliée. "De la photocopie analogique à la photocopie numérique interactive" de James Durand. Sur l'écran : "La main du tenor" de James Durand, une œuvre photocopique numérique interactive réalisée en 1996 au département Arts plastiques de l'Université Paris 8 Vincennes-St-Denis, document de Jean-François Robic. Photographie : Nathalie Hamard-Wang, 30 mai 2013. UPJV, Amiens, Somme, Picardie, France.


















COPY ART

"Marie-Paule et Nathalie" tryptique, détail. Œuvre de James Durand réalisée en 1984 sur une photocopieuse CANON NP 270.
Dimensions : 2,10 m x 1,17 m.

Photographie : James Durand, 1er octobre 2013.